Dossier, Gestion, Gestion de l'entreprise, lesechos, Marketing, Multimédia

Création d’un site internet : soyez irréprochable !

Avant de créer votre site Internet, il vous faut réserver un nom de domaine à partir duquel les internautes pourront retrouver votre site et surtout s’y connecter. Cette appellation, également baptisée « adresse internet », doit être facile à mémoriser, traduire au mieux le contenu de votre site et être choisie en tenant compte de l’environnement juridique des noms de domaine. L’attribution d’un nom de domaine s’effectue suivant le principe du « premier arrivé, premier servi ». Une règle extrêmement simple qui ne concerne toutefois que l’enregistrement et qui ne doit pas vous laisser penser qu’elle vous garantit d’utiliser votre nom de domaine en toute liberté. En effet, même s’il est officiellement enregistré, vous pourriez être contraint de l’abandonner s’il venait à entrer en concurrence avec une marque, un nom commercial ou un autre titre de propriété intellectuelle en le reproduisant servilement ou en s’en approchant suffisamment pour créer la confusion dans l’esprit d’un consommateur. Il convient également d’être attentif aux appellations réservées qu’utilisent les services publics (nom d’un ministère, d’une ville…) ou encore les professions réglementées (médecins, notaires, experts-comptables…). Bien entendu, s’ils sont libres, vous avez tout intérêt à déposer comme noms de domaine votre nom commercial et vos marques. Ce qui évitera que d’autres le fassent à votre place et vous permettra également de baptiser non seulement le site en préparation mais aussi ceux qui, plus tard, pourraient voir le jour. N’oubliez pas que, pour vos clients, votre nom commercial est le nom de domaine le plus évident pour vous trouver sur Internet. Il existe deux grandes familles d’extensions. Les premières, appelées génériques (.com, .net, .org, .pro…), ont vocation à renseigner l’internaute sur le type d’activité. Les autres, les extensions géographiques, sont liées à un pays ou à un continent (.fr, .asia, .jp…). Le coût et les conditions de réservation diffèrent d’une extension à l’autre. Auteur: Frédéric Dempuré © Les Echos Publishing – 2013